Haut de page

Recherche

Article
23/12/2019

Dynamiques observées

Parmi les évolutions du territoire dans la vallée, certaines ont des effets paysagers notables :

Article
23/12/2019

Cette séquence ouverte et lumineuse de la vallée de la Vilaine est marquée par la présence de marais importants, notamment dans la boucle de Gannedel. Redon, partie prenante d’une structure paysagère exceptionnelle, est l’un des sites urbains les plus remarquables du département.

Article
23/12/2019

L’étalement urbain et l’occupation de la vallée : les deux facteurs principaux de l’évolution des paysages

La comparaison entre les photos aériennes de 1950 et celles d’aujourd’hui permet de lire les dynamiques territoriales et leurs effets les plus importants sur les paysages de l’unité :

Article
23/12/2019

A la confluence de trois cours d’eau, la Vilaine, l’Oust et l’Arz, la ville de Redon est bâtie sur un site proposant des paysages singuliers, tantôt en balcon, tantôt en ligne de crête. Le moteur économique s’est ajouté au motif religieux initial de l’implantation. Dans la continuité du port et de la gare, déstructurant la vieille cité, les zones d’activités ont grignoté le marais. Le tissu urbain s’est implanté sur les coteaux abrupts et les reliefs plissés.

Article
23/12/2019

Afin d’étudier les représentations sociales des paysages du département, en mettant en lien les regards sur le paysage et les caractéristiques socio-économiques des répondants, un questionnaire considérant les regards et les mots pour parler de paysages de l’Ille-et-Vilaine, les manières d’habiter le territoire et les caractéristiques socio-économiques a été diffusé au cours des mois de mai et juin 2013. 736 habitants y ont répondu.

Article
23/12/2019

De nombreux étangs ponctuent et accompagnent les paysages ruraux du département. Leur présence dans le paysage y est proportionnellement plus intense que celle des nombreuses rivières qui jalonnent le territoire. Autre élément de nature, les forêts participent peu aux vues d'ensemble et se révèlent surtout porteuses d'ambiances et de cadre de vie.

Article
23/12/2019

Le département est composé d’unités paysagères distinctes, et présente des caractères paysagers qui lui sont propres. Comme pour toute la Bretagne, un fort contraste est à remarquer entre le littoral et l’intérieur. En revanche, la position de Rennes dans les terres et non sur la côte distingue le département de ses voisins bretons.

A grands traits, les paysages d’Ille-et-Vilaine peuvent être caractérisés par :

Article
23/12/2019

Le réseau du bocage apporte aux paysages d’Ille-et-Vilaine de nombreux caractères sensibles, qui contribuent fortement aux ambiances et à l’identité même du territoire. L’expérience sensible du paysage y trouve une dimension très dynamique, très animée, et un contact direct avec les éléments de nature que sont les végétaux et les animaux.

Article
23/12/2019

Les paysages ruraux bocagers sont les plus représentés en surface, ils couvrent la majeure partie du territoire départemental. Paradoxalement, ces paysages sont aussi les moins bien « représentés » sur le plan des images artistiques ou touristiques.

Le bocage

Le bocage en est la principale caractéristique : il n’existe pas d’endroit où l’on ne voit ni haie bocagère, ni arbre.

Article
23/12/2019
Le patrimoine « qui fait » ou participe au paysage des bourgs et des villes est divers. Ce sont des châteaux se détachant de la ligne de crêtes et de leur ville close attenante, des villes comme Fougères ou Rennes, autre ville close d’où émergent des tours comme celle des Horizons.
Article
23/12/2019

L'échelle départementale


[> COMPRENDRE LES PAYSAGES
      D'ILLE-ET-VILAINE->rub1]

Article
23/12/2019

Finalisation en cours...
publication de l'atlas prévue pour juillet 2014

Pages