Vous êtes ici

Haut de page

Recherche

Article
23/12/2019
Les reliefs marquent l’horizon et forment un seuil sensible que souligne la forêt de Fougères. Des vues dominantes, un bocage bien présent, une faible urbanisation donnent à l’unité un paysage aux caractères très attachants.
Article
23/12/2019
Dynamiques observées Les évolutions les plus importantes concernent : - Les transformations du paysage agricole, inégales mais notables ; - Les développements péri-urbains, peu nombreux, mais qui marquent d’autant plus le paysage qu’ils interviennent dans une ambiance restée majoritairement rurale et éloignée des villes, comme l’indiquent les toponymes liés au désert.
Article
23/12/2019
Entre deux reliefs, le bassin présente un paysage rural largement remembré. Il est bordé au nord par le plateau du Coglais dont le versant accueille le site de Fougères, et au pied duquel coule le Couesnon.
Article
23/12/2019
Dynamiques observées Les transformations parfois très importantes des secteurs ruraux et le développement de Fougères marquent les dynamiques de l’unité paysagère. La proximité de l’autoroute A 84 peut constituer un facteur de développement résidentiel pour l’agglomération, ainsi que pour les localités plus éloignées de Fougères. http://geobretagne.fr/sviewer/dual.html
Article
23/12/2019
Implantée sur un promontoire dégagé par la confluence du Nançon, du Groslay et du Couesnon, la ville dialogue avec un site naturel remarquable. La topographie des lieux a influencé le mode de développement urbain et son empreinte sur le paysage. Les coteaux plus avenants, les lignes de crêtes, ont été préférés aux abrupts de la vallée encaissée du Nançon pour y développer des tissus urbains qui reflètent différents temps de la ville et de son économie.
Article
23/12/2019
Au début de son histoire urbaine et paysagère, Saint-Malo était un archipel de bourgs. Tout le génie des hommes a été de donner une valeur urbaine aux entre-deux séparant les bourgs initiaux de la Cité d’Alet, de Saint-Servan, de Paramé ou de Saint-Malo intra-muros. Le site « naturel » d’implantation, exceptionnel, mêle une confluence, une baie et un marais. Supports de développements économiques, portuaires ou balnéaires, ces sites dialoguent, font face et se font face, générant une structure urbaine complexe aux paysages originaux.
Article
23/12/2019
Aux sources de nombreuses rivières, sur la ligne de partage des eaux entre l’Atlantique et la Manche, les Collines de Saint-Aubin-d’Aubigné offrent une succession de paysages resserrés faits de bassins cultivés, de sommets très boisés, ponctués de bourgs sommitaux et d’étangs.
Article
23/12/2019
Dynamiques observées Les évolutions les plus notables concernent : Les développements urbains qui touchent en priorité les localités situées à proximité des axes routiers, et tout particulièrement la RD137 (Rennes-Saint-Malo) et la RN 176 (Saint-Brieuc-Avranches), et dans une moindre mesure les localités plus éloignées, Les transformations du paysage agricole, moins bocager, et le boisement des fonds de vallée.
Article
23/12/2019
Le plateau qui apparaît comme une succession de petits vallons, porte un paysage rural bocager où les pâturages sont très présents. Le site stratégique de Vitré y reste bien lisible, mais ses extensions récentes marquées par l’activité dialoguent trop peu avec le cadre agro-naturel.
Article
23/12/2019
Le Canal d’Ille-et-Rance propose une traversée douce du territoire brétillien. Propice à la flânerie, il offre des ambiances et des rythmes variables, marqués par les signes d’une urbanisation souvent proche.
Article
23/12/2019
Dynamiques observées Les évolutions les plus notables concernent :
Article
23/12/2019
Succession de plissements géologiques marqués et orientés est-ouest, l’unité de paysage des Crêtes de Saint-Just est composée d'un bocage assez dense accueillant des fermes d'élevage bovin, de plateaux céréaliers et de nombreux bois installés sur les fortes pentes et les crêtes rocheuses. Ce paysage agricole est ponctué de sites exceptionnels appartenant au réseau hydrographique tels que le marais de La Grognée et l'étang du Val, ou émergeant des collines schisteuses comme le site mégalithique de Saint-Just.

Pages