Haut de page

Recherche

Article
23/12/2019
Article
23/12/2019
Mode d'emploi rédacteurs pour la mise à disposition de fichiers sur cette page
Article
23/12/2019
Maîtrise d'ouvrage Département d'Ille-et-Vilaine Pôle Développement Direction Agriculture et Environnement Service Espaces Naturels 1, avenue de la préfecture CS 24218 35042 RENNES cedex Maîtrise d'œuvre L’atlas a été réalisé par une équipe pluridisciplinaire. Chacun de ses membres, avec son regard propre, a participé à l’ensemble de la démarche.
Article
23/12/2019
Durant le XXe siècle, de nombreux facteurs ont contribué à bouleverser tant les territoires que l’approche de l’aménagement, marginalisant la dimension paysagère relative aux perceptions, à la culture et au projet d’ensemble, pour privilégier les approches fonctionnelles et zonées. La culture et les perceptions se développent ensuite dans les approches et les méthodes depuis les années 1980, comme en témoigne le présent atlas des paysages.6>
Article
23/12/2019
Article
23/12/2019
Le site internet de l’Atlas des paysages d’Ille-et-Vilaine comprend environ 200 pages Internet et 1800 illustrations. Le plan du site est accessible en bas de chaque page. La mise en page donne une large place aux illustrations, cartes, coupes, photos… qui dans l’atlas sont partie intégrante du contenu et n’ont pas simplement un rôle décoratif. - Les versions agrandies des illustrations (accessibles par un clic sur la version réduite) s’affichent dans une nouvelle fenêtre avec leur légende (ou un nouvel onglet selon le réglage du navigateur).
Article
23/12/2019
Article
23/12/2019
Les six dynamiques des paysages relevées marquent l’actualité de la question des paysages. Dans un contexte où l’évolution de notre environnement s’accélère, où notre rapport au temps et à l’espace est lui aussi bousculé, le paysage s’inscrit comme un repère nécessaire. Il participe de la qualité écologique de notre environnement. Il est un facteur d’appropriation du territoire où nous vivons. Enfin, il est un vecteur d’attractivité résidentielle et économique du département. Au vu de l’état et des dynamiques des paysages, qu’est-ce qui est en jeu pour l’Ille-et-Vilaine ? Avant d’envisager les actions pour la valorisation des paysages, nous relevons ici six principaux enjeux, c'est-à-dire des éléments existants déterminant du devenir des paysages du département, sur lesquels il est possible et pertinent d’agir.
Article
23/12/2019
La Loi Paysage (loi du 8 janvier 1993) a renforcé la nécessaire prise en compte du paysage, patrimoine commun de la nation, dans les démarches d’aménagement. En 2000, la Convention européenne du Paysage souligne que le paysage participe de l’intérêt général. Il est un élément essentiel du bien-être individuel et social, quelque soit le milieu ou le territoire considéré. Il participe également de la qualité du cadre de vie sur le plan culturel, écologique et environnemental. Enfin, sa protection, sa gestion et son aménagement constituent une ressource économique.
Article
23/12/2019
La définition des paysages par la Convention Européenne des Paysages (note) met en avant la perception par la population d’une partie de territoire. Aussi l’ensemble des composantes physiques d’un territoire ne constitue pas son paysage ; il est son environnement ou son cadre spatial. Une partie devient paysage dès lors qu’elle est perçue, c'est-à-dire qu’elle fait sens pour celui qui la choisit.
Article
23/12/2019
Le paysage est une notion, non pas un objet. C’est pourtant ainsi qu’il tend à être considéré. Il apparaît nécessaire parce que la mobilité et la privatisation du lien social bousculent les repères spatiaux et temporels. Il est l’ingrédient d’un retour à l’activité physique. Il devient le lieu de nouvelles rencontres, partages et échanges. Il est dévalorisé en tant qu’objet de peinture alors que les artistes en restituent si subtilement la complexité. Les techniciens en simplifient tant l’illustration que seule sa composition spatiale en ressort. Alors, l’intérêt se porte sur l’environnement.
Article
23/12/2019
Dans une simplification hâtive, le paysage a tendance à être confondu avec l’environnement, au sens de l’espace qui nous entoure. L’analyse des propos des Bretilliens enquêtés confirme qu’il n’en est rien (forte heureusement) lorsqu’ils racontent les paysages de l’Ille-et-Vilaine. Néanmoins, du fait de la multiplication des mobilités et du développement du temps libre à soi, chacun cherche dans le paysage à se rassurer de repères du temps et de l’espace. Le paysage apparaît, dans la société de consommation, comme un objet convoité.

Pages