Haut de page

Recherche

Article
23/12/2019
Plusieurs lieux de paysages de dimension départemental sont repérés par les habitants enquêtés. De façon logique, les paysages les plus touristiques sont emblématiques du fait de leur large médiatisation. Leur dimension extraordinaire est appréciée dans l’équilibre de leur composition, entre éléments naturels et construits. Ces lieux sont autant cités que des paysages ordinaires, plus commun, en particulier le paysage agricole bocager. Aussi, la localisation des paysages donne à voir la considération d’une grande partie de l’espace départemental qui exclue cependant le bâti et les formes urbaines contemporains. La proximité déterminant ces paysages distingue également des territoires infradépartementaux.
Article
23/12/2019
Si la notion de paysage renvoie à celle de nature, c’est que la nature est à la genèse du paysage. Les premières représentations de paysages, dans l’Antiquité Grecque, admiraient, dans le paysage agricole, le rapport de l’homme à la nature. Avec la multiplication des explications scientifiques du fonctionnement de la nature à l’Epoque Moderne, on a délaissé le paysage. On le retrouve au XIXème siècle, à l’époque romantique, où la nature renvoie l’homme à un rapport sensible à son environnement. Aujourd’hui, l’information sur l’impact de l’action de l’homme sur la nature et la préoccupation de réparations écologiques accentuent le rapport étroit entre paysage et nature. Elles rappellent le caractère construit des paysages. La valeur identitaire associée au paysage souligne l’importance des repères qui permettent à chaque individu de se construire une histoire des territoires qu’il vit ou traverse. Le paysage conduit ainsi à l’appropriation collective d’un environnement et témoigne de la préoccupation de son devenir.
Article
23/12/2019
Malgré une frontière culturelle antique à l'est, le territoire départemental présente peu de limites lisibles
Article
23/12/2019
Entre "montagnes" bretonnes et normandes, l'Ille-et-Vilaine est constituée de bas plateaux faiblement différenciés d'est en ouest, mais contrastés du nord au sud
Article
23/12/2019
Entre le littoral et le bassin de Rennes, les masses de granites organisent les paysages
Article
23/12/2019
Une succession de plissements et la présence des grès armoricains caractérisent le sud du département
Article
23/12/2019
La baie du Mont Saint-Michel et la côte d'Emeraude offrent des paysages littoraux contrastés et identifiables
Article
31/12/2019
Héritiers d'un paysage rural qui s'est transformé depuis le milieu du XXe siècle, les talus, les haies, les ragosses restent des composantes importantes des paysages brétilliens. Elles présentent aujourd'hui des formes et des densités variables, facteurs de diversité paysagère.
Article
31/12/2019
Des reliefs sensibles, des formes particulières de végétation, la découverte de pièces d'eau ou de vallées bien lisibles contrastent avec les paysages plus homogènes. La qualité des points de vue, notamment depuis le réseau routier, est déterminante pour ressentir cette diversité.
Article
31/12/2019
Le paysage d'aujourd'hui s'appuie en partie sur des structures bâties initiales diffuses, développées, étendues, et parfois abandonnées. Certaines de ces implantations résultent d'un choix de site spécifique, avec des motivations économiques, militaires et religieuses, et balnéaires. Chaque motif interroge le site dans sa géographie physique, son orientation, ses ressources et ses potentiels. Une anse protectrice, une zone de confluence, un pont, un éperon rocheux, ont pu ainsi être mis à profit pour devenir le support initial d'implantations humaines.
Article
31/12/2019
En s'appuyant sur les réseaux préexistants, des formes urbaines contemporaines tentent de mieux associer les extensions urbaines au paysage. Aux secteurs périurbains trop vite construits de la fin du XXe siècle succèdent aujourd'hui de nouvelles formes d'architectures, une meilleure prise en compte des perceptions et la volonté d'un développement durable.
Article
23/12/2019
Très présent dans le paysage rural d'Ille-et-Vilaine, le bocage, quelle que soit sa forme, est peu valorisé dans les représentations artistiques ou touristiques. Son rôle dans la perception des paysages ruraux d'aujourd'hui reste à définir.

Pages