Haut de page

Vous êtes ici

Dynamiques, enjeux et pistes d’action : Plateau du Coglais

Dynamiques observées

Les évolutions les plus notables concernent :

  • Les développements urbains qui touchent en priorité les localités situées à proximité des axes routiers, tout particulièrement l’autoroute A 84, les environs de Fougères, et dans une moindre mesure les localités plus éloignées ;
  • Les transformations du paysage agricole, inégales mais notables.

http://geobretagne.fr/sviewer/dual.html

De nombreuses évolutions apparaissent :

Les importantes modifications de l’espace rural, avec les effets du remembrement, la disparition des vergers ;

  • Le développement urbain de Saint-Etienne, en lien avec celui du réseau routier, l’apparition de l’autoroute et de la RD 155, les zones d’activité, le développement linéaire le long de la route de la gare au sud.

Enjeux et pistes d’action

Hormis les enjeux et pistes d’action liés aux formes du développement urbain et aux évolutions des paysages ruraux que l’on retrouve ici mais qui sont abordés dans les articles généraux (cf. A lire également), certains points sont spécifiques à l’unité de paysage.

  • Cultiver l’identité d’un pays d’élevage

Malgré les effets parfois importants du remembrement, le plateau a gardé globalement une ambiance « bucolique » liée à l’élevage, à la présence encore sensible du bocage, des prairies et des bêtes au pré. C’est là un caractère à cultiver dans l’accompagnement des exploitants agricoles.

  • Traiter le cas particulier de la vallée de la Loisance

La vallée rassemble à la fois de beaux sites paysagers et un développement notable des localités desservies par la RD 155 et l’A 84. Une coordination paysagère à l’échelle de la vallée permettrait de concilier les effets du développement avec le site naturel, les conditions de sa perception et les usages de loisirs qu’elle peut accueillir du fait de ses qualités paysagères. 

  • Assurer la cohérence des paysages de l’A 84 (Rennes-Caen) et de la RD 155 (Fougères-Dol-de-Bretagne)

Les deux axes routiers suscitent d’importants programmes de développement urbain et d’activités. Ils constituent également un point de vue très fréquenté sur le territoire. Il serait utile d’énoncer un projet de « cohérence paysagère » le long des axes, relatif à la répartition des implantations bâties, à la nature de leurs articulations avec les routes et avec le contexte, aux points de vue dégagés à maintenir.

  • Coordonner le paysage des abords de Fougères

L’agglomération de Fougères s’étend en partie sur le plateau, avec Lécousse, Romagné, Saint-Sauveur-des-Landes. Le paysage y est plus particulièrement soumis aux dynamiques de développement et appelle une planification qui tienne compte de ses potentialités et fragilités. (Voir les pistes d’actions pour fougères, développées dans l’unité « bassin de Fougères » http://comite-atlas35.vuedici.fr/spip.php?article56

  • Améliorer la lisibilité des rivières

Les rivières sont nombreuses sur le « château d’eau » que constitue le plateau. Leur visibilité reste cependant difficile et pourrait appeler des mesures de dégagement visuel (à l’occasion des traversées routières par exemple), et d’accessibilité, notamment à proximité des localités.