Haut de page

Vous êtes ici

Dynamiques, enjeux et pistes d’action : Hauteurs des Marches de Bretagne

Dynamiques observées

Les évolutions les plus importantes concernent : - Les transformations du paysage agricole, inégales mais notables ; - Les développements péri-urbains, peu nombreux, mais qui marquent d’autant plus le paysage qu’ils interviennent dans une ambiance restée majoritairement rurale et éloignée des villes, comme l’indiquent les toponymes liés au désert.

http://geobretagne.fr/sviewer/dual.html]

De nombreuses évolutions apparaissent :

  • les importantes modifications de l’espace rural, avec les effets du remembrement, la disparition des vergers,
  • le développement urbain de La Bazouge-du-Désert qui s’est étalé le long des axes routiers sous forme de lotissements.

http://geobretagne.fr/sviewer/dual.html]

De nombreuses évolutions apparaissent :

  • Les importantes modifications de l’espace rural, avec les effets du remembrement, la disparition des vergers ;
  • Le développement urbain de Montautour qui ménage le site du village perché initial, mais investit la RD 24 à l’est du site ;
  • Une importante progression des boisements. Le paysage a perdu de sa variété et peut-être certaines vues lointaines sur les flancs de la butte, à l’ouest du village.

Enjeux et pistes d’action

Hormis les enjeux et pistes d’action liés aux formes du développement urbain et aux évolutions des paysages ruraux que l’on retrouve ici mais qui sont abordés dans les articles généraux (cf. A lire également), certains points sont spécifiques à l’unité de paysage.

  • Cultiver l’identité d’un territoire rural

Il serait dommage que les effets de la périurbanisation viennent banaliser toutes les localités, alors que les lieux sont marqués par une ambiance rurale très sensible, renforcée par les reliefs qui offrent de nombreux points de vue et scènes paysagères. -

  • Identifier et gérer les points de vue

La position des hauteurs crée de nombreuses situations dominantes qui offrent de beaux panoramas sur les territoires situés en contrebas, mais aussi des scènes sensibles sur les flancs des reliefs. Ces vues sont à un patrimoine à entretenir, notamment en évitant les occultations par le développement urbain ou le boisement. Les scènes sont à considérer une à une, l’équilibre pouvant en être rapidement rompu par les effets de la périurbanisation. 

  • Valoriser la présence de la forêt

Le massif de Fougères contribue au caractère du site. La valorisation paysagère passe notamment par le maintien d’un dégagement permettant la perception des lisières, et une attention particulière est nécessaire aux points d’entrée des routes dans la masse forestière.

  • Coordonner le paysage des abords de Fougères

L’agglomération de Fougères s’étend en partie sur les hauteurs, avec Laignelet ou Landéan. Le paysage y est plus particulièrement soumis aux dynamiques de développement et appelle une planification qui tienne compte de ses potentialités et fragilités. (Voir les pistes d’actions pour Fougères, développées dans l’unité « Bassin de Fougères »

http://comite-atlas35.vuedici.fr/spip.php?article56 

  • Accompagner le paysage des carrières

Les plans de reconversion des carrières après l’exploitation définissent à terme l’aspect des sites. Ils ont comme objectifs l’inscription dans le contexte paysager, mais aussi la valorisation des motifs de reliefs singuliers parfois créés par les exploitations.