Haut de page

Vous êtes ici

Dynamiques, enjeux et pistes d’action : Canal d'Ille-et-Rance

Dynamiques observées

Les évolutions les plus notables concernent :

  • Les développements urbains des localités traversées par le canal, influencés par la proximité de la RD 137, et de manière plus marquée, celles du nord de l’agglomération rennaise ;
  • Les transformations du paysage agricole, moins bocager ;
  • La densification des boisements le long du canal, notamment des gaines boisées le long des affluents initiaux ;
  • Les pratiques du chemin de halage, devenues essentiellement récréatives.

http://geobretagne.fr/sviewer/dual.html

En plus d’un demi-siècle, on note le développement urbain spectaculaire de la commune entraînant également la modification de l’espace interstitiel entre l’Ille et le canal, les transformations du paysage agricole, moins bocager, aux parcelles plus grandes, et la construction de la RD 175.">

http://geobretagne.fr/sviewer/dual.html]

On remarque la densification des boisements autour du canal, entraînant la « disparition » de la Donac derrière la gaine boisée. On note également la transformation du paysage agricole et la disparition des arbres champêtres.">

Enjeux et pistes d’action

Hormis les enjeux et pistes d’action liés aux formes du développement urbain et aux évolutions des paysages ruraux que l’on retrouve ici mais qui sont abordés dans les articles généraux (cf. A lire également), certains points sont spécifiques à l’unité de paysage. 

  • Encourager un développement coordonné

Le canal et la RD 137 constituent d’importantes lignes de perception, et motivent un développement urbain spécifique. Une approche transversale du développement permettrait de prendre en compte certains enjeux de paysage, tels que la perception des espaces agro-naturels, la répartition et les vues sur les paysages bâtis et les façades.

  • Tenir compte des vues sur le canal dans les opérations futures d’urbanisme

Le paysage agricole ayant évolué vers plus d’ouverture (agrandissement des parcelles, disparition des haies bocagères et des arbres champêtres), les opérations d’urbanisme en extension ont un impact depuis le paysage du canal, et sur la perception vers celui-ci. La présence du canal (même lointaine) devrait être prise en compte dans les futures opérations d’urbanisme, en termes d’intégration visuelle, de covisibilité, et de connexion douce.

  • Rester attentifs au maintien de la qualité des traversées de bourgs

Une attention particulière devrait être systématiquement apportée aux paysages urbains du canal. La relation à ce dernier doit permettre d’assurer la cohérence des constructions et des aménagements, afin d’éviter une banalisation de certaines séquences du canal.

  • Créer davantage de relations entre le canal et les rivières qui l’alimentent

La présence des rivières auxquelles le canal emprunte les eaux n’est que rarement révélée depuis le chemin de halage. On pourrait imaginer des dégagements permettant de les voir. Elles pourraient également être le support de promenades alternatives au canal, révélant les subtilités des territoires traversés par l’ouvrage.